Ambiance languedocienne pour les sommeliers

Une journée presque complète pour s’approprier le vignoble languedocien dans toute sa dimension. En confondant les I.G.P. (Indication Géographique Protégée) et les A.O.P. (Appellation d’Origine Protégée) le vignoble représente une surface d’environ 240 000 ha de vigne (30% du vignoble national).

Une journée presque complète pour s’approprier le vignoble languedocien dans toute sa dimension. En confondant les I.G.P. (Indication Géographique Protégée) et les A.O.P. (Appellation d’Origine Protégée) le vignoble représente une surface d’environ 240 000 ha de vigne (30% du vignoble national). Jean-Sylvain de Potter ambassadeur du C.I.V.L. (Comité Interprofessionnel des Vins du Languedoc) est intervenu auprès des jeunes étudiants sommeliers du Lycée Hôtelier du Sacré-Cœur de St Chély d’Apcher.

Toutes les caractéristiques du vignoble ont été abordées. En commençant par l’histoire du vignoble. Ce sont les Grecs puis les Romains qui développèrent la vigne en Languedoc et ce n’est qu’à partir de notre époque contemporaine en 1948 que le vignoble s’organise en appellations. Fitou fera partie des premières.

Géologie, cépages, climatologie et même les vinifications sont passés en revue. Ce sont tous ces facteurs importants qui vont dessiner la carte des crus languedociens. La fin de matinée est consacrée à la dégustation de blancs et de rouges pour appréhender la qualité organoleptique des vins. Au Lycée hôtelier, on parle aussi de gastronomie.

C’est au restaurant d’application que le groupe se retrouve en présence du professeur Bruno Lafaysse et du conférencier pour partager les accords mets et vins. Un Toast d’Andouillette aux salicornes qui va parfaitement s’accorder avec un Languedoc Blanc Domaine Borie La Vitarèle 2013 puis ce sera au tour d’une Galette de blé noir aux St Jacques julienne de poireaux qui rencontrera, pour un accord subtil, une appellation St Chinian Roquebrun Les Roches Noires 2013. Dans cette gastronomie, c’était la Bretagne qui était à l’honneur et les vins languedociens ont répondu favorablement à cette confrontation.