L’Aubrac inspire le programme de sciences du Collège du Sacré-Cœur

Les  élèves des classes de quatrième du Sacré-Cœur de Saint Chély d’Apcher se sont rendus courant septembre sur l’Aubrac à la recherche d’indices des anciennes éruptions volcaniques.

Les  élèves des classes de quatrième du Sacré-Cœur de Saint Chély d’Apcher se sont rendus courant septembre sur l’Aubrac à la recherche d’indices des anciennes éruptions volcaniques.

Les professeurs de SVT, Mme Martin et Mme Rieutort ont pour habitude de débuter le programme de quatrième par une approche sur le terrain. C’est le plateau volcanique de L’Aubrac qui a servi de point de départ pour susciter curiosité et questionnement. Ce contexte géologique local est très connu d’un point de vue touristique mais moins pour son passé géologique : coulées de lave, ancien lac de lave, projections volcaniques sont quelques exemples parmi les produits volcaniques que l’on peut y rencontrer et qui permettent d’expliquer la formation de ces magnifiques paysages.

 

Voici l’itinéraire choisi pour cette journée pédagogique

  • Le Roc du Cheylaret a été le premier site que les élèves ont pu découvrir : Il offre un panorama exceptionnel sur le plateau de l’Aubrac mais  dévoile  aussi de nombreux indices témoignant de la présence d’un ancien lac de lave âgé de plus de 6 millions d’années.
  • Par la suite ces jeunes apprentis géologues ont continué leur exploration à la cascade du Déroc et au pont de Plèches où d’autres formations volcaniques attestent de la présence d’anciennes coulées de lave.

Ils ont pu conclure que l’Aubrac se serait formé par l’accumulation de coulées de lave et de lacs de lave.

Mais comment tous ces éléments se sont-ils mis en place ?

Il fallait donc partir à la découverte d’un édifice volcanique ayant résisté à l’érosion des anciens glaciers : destination le puy de Gudette à 1 407 m d’altitude. Une fois en haut de ce volcan, quel spectacle !

Il restait à observer et à interpréter le paysage pour mieux comprendre en utilisant l’incontournable carte géologique.

C’est vers Saint Urcize que s’effectuait le dernier arrêt pour observer d’autres produits volcaniques identiques à ceux produits aujourd’hui par de nombreux volcans dans le monde.

Toutes ces découvertes et ces observations ont provoqué l’émergence de problèmes à résoudre en classe.

Cette sortie géologique revêt une importance toute particulière car elle permet aussi de donner une image attractive et motivante à cette discipline.