Témoignage d'un ancien du LG: Antoine

Le Sacré-Cœur est une institution et je suis fier d’avoir fait partie de ses rangs! De si beaux souvenirs d’avoir pris part à la toute première promo du Lycée Général.

Le Sacré-Cœur est une institution et je suis fier d’avoir fait partie de ses rangs! De si beaux souvenirs d’avoir pris part à la toute première promo du Lycée Général. Une équipe pédagogique investie plus que jamais pour une nouvelle aventure. Des liens très forts entre nous et avec nos chers profs, ce qui a créé un réel accompagnement  pour arriver jusqu’au bac serein.Une vraie famille que je regrette très souvent

De la rigueur ? Ah oui ! De l’humour ? Aussi ! Un cadre de travail ? Idéal ! Au final, un toast pour célébrer les résultats tant attendus de ce premier wagon de bacs ES. Avec en plus une mention Très Bien pour ma part, bien agréable. Malgré tout, allez savoir, c’est le monde des arts et de l’architecture intérieure qui m’a appelé, kidnappé pour la suite.

Changement de décor total : le Lycée Honoré d’urfé à Saint-Etienne ! Ecole énorme. A chaque nouveau jour sa découverte d’un nouveau couloir / escalier. Expérience toute nouvelle pour moi, page blanche et en avant. A commencer par prendre pinceaux et crayons au quotidien. Un an de mise à niveau en arts appliqués intensive, à mener cinq ou six projets à la fois, une culture design et artistique à acquérir. Un nouveau statut d’étudiant à apprivoiser. Que du bonheur ! Une année riche en expériences, en travail, en nuits courtes, en croquis (je ne les compte plus depuis longtemps...), en rencontres, mais aussi en doutes (Mais d’où m’est venue cette idée ?!), ...

Saint-Etienne fut l’intermédiaire entre ce si cher lycée du Sacré-Cœur et le mastodonte qui m’attendait : l’Ecole Boulle à Paris ! Il m’a fallu y regarder à deux fois sur APB (Admission Post Bac) pour me faire à l’idée d’atteindre mon rêve datant de plusieurs années : la capitale. Quelle chance inestimable d’intégrer une école si prestigieuse dont la renommée met en concurrence des milliers d’étudiants pour quelques dizaines de places en BTS Design d’Espace. Je me sens si petit quand je débarque mais tellement dans mon élément quand il s’agit de faire plans, maquettes, croquis perspectifs, analyses techniques par croquis et autres créations plastiques ! Et quelle ville aussi riche en patrimoine architectural, artistique et culturel sinon Paris ? Mais le chemin n’en est qu’aux premières pierres. Au programme, un stage à Marseille chez une décoratrice, un BTS à passer, une formation encore plus axée décoration à dénicher.  A suivre...

Antoine Fuentes, promotion 2013-2014.